Tous les articles par lofaro

Divorzio all’italiana – Pietro Germi

Traduction française : Divorce à l’italienne
Durée : 1h45
Année de production : 1961
Noir & blanc

Intrigue :
Sicile, années 60. Le baron Ferdinando Cefalù est las de son épouse Rosalia et de ses sollicitations sensuelles répétées. De surcroît, il est éperdument amoureux de sa jeune cousine Angela, âgée de seize ans. Lorsqu’il apprend que son amour est partagé, une seule idée occupe ses pensées : en finir avec sa femme. Or, le divorce est interdit en Italie. Cependant, l’article 587 du Code Pénal ne condamne que légèrement le crime d’honneur. Le stratagème est alors tout trouvé pour le baron, qui entreprend alors de rapprocher sa femme de son ancien amour de jeunesse, Carmelo Patanè, peintre au village. Son acharnement et sa patience le feront bientôt cocu, première étape de son macabre dessein…

Casting principal :

  • Marcello Mastroianni (Ferdinando Cefalù) ;
  • Daniela Rocca (Rosalia Cefalù) ;
  • Stefania Sandrelli (Angela) ;
  • Leopoldo Trieste (Carmelo Patanè).

Bande-annonce :

Photos :

Récompenses (via IMDb) :

  • Meilleure actrice (Daniela Rocca) à l’Avellino Neorealism Film Festival en 1962 ;
  • Meilleure comédie au Festival de Cannes en 1962 ;
  • Meilleur film aux Golden Globes en 1962 ;
  • Meilleur acteur (Marcello Mastroianni), Meilleure histoire originale et Meilleure histoire à l’Italian National Syndicate of Film Journalists en 1962 ;
  • Meilleur film étranger au National Board of Review en 1962 ;
  • Oscars du Meilleur scénario (Ennio De Concini) et de la Meilleure histoire aux Academy Awards en 1963 ;
  • Meilleur acteur (Marcello Mastroianni) aux Golden Globes en 1963 ;
  • Meilleur acteur étranger (Marcello Mastroianni) aux BAFTA Awards en 1964.

Pourquoi ce titre ?
Divorzia all’italiana fait référence à une notion qui n’existe pas encore en Italie dans les années 60 : la reconnaissance légale du divorce. La reconstitution d’une vie de couple n’est en effet admise par la société qu’à la disparition d’un des deux conjoints, disparition que le protagoniste principal du film va décider de forcer…

Anecdotes :

  • Divorzio all’italiana fut le premier film à être qualifié de “comédie à l’italienne” ;
  • ce film marque un tournant dans la carrière de Pietro Germi qui ne réalisera et n’écrira ensuite que des comédies de moeurs, un genre qui lui rapportera beaucoup de succès (source : Allociné) ;
  • Pietro Germi fait un clin d’oeil à son camarade Federico Fellini en mettant en scène vers la fin de son film la projection au théâtre du village de La Dolce Vita sorti juste un an avant. Ce clin d’oeil frôle la mise en abyme dans la mesure où Marcello Mastroianni joue aussi dans La Dolce Vita. Son nom et sa prestation n’apparaissent cependant pas à l’écran pour éviter la confusion.

Mon avis personnel :
Nous avons affaire ici à une vraie comédie à l’italienne dont l’humour grinçant met en relief toute l’hypocrisie de la société italienne de l’époque qui ne considère alors pas le divorce comme un choix (il faudra attendre le vote du Parlement en novembre 1969 puis le référendum en mai 1974 pour renverser les choses).

La scène de la projection du film La Dolce Vita est saisissante : tous les hommes dans la salle du théâtre sont subjugués par la beauté renversante de l’actrice Anita Ekberg mais lorsque l’un d’eux se fait rappeler à l’ordre par sa compagne, il plonge brusquement dans le déni pour sauver la face. Les hommes du village sont fascinés par ce film qui met en scène, à en croire leurs propos, des “échanges de femmes”. C’est justement cet échange que s’applique à opérer le baron Ferdinando Cefalù.

La justice est particulièrement visée dans ce long-métrage. Prétendant être “égale pour tous” (l’inscription “la legge e uguale per tutti” au tribunal d’un village voisin apparait à maintes reprises), elle condamne pourtant différemment les hommes et les femmes, les aristocrates et les ignorants. L’illustration en est la condamnation à 8 ans d’une femme cocue ayant tué son mari par vengeance alors que l’article 587 du Code Pénal prévoit une peine de 3 à 7 ans.

Cette satire sociale acerbe s’accompagne par ailleurs d’un jeu d’acteurs formidable. Le rictus de Marcello Mastroianni est fascinant, sa voix-off rythme le film, Daniela Rocca (qui s’est vue pousser une fausse et fine moustache pour l’occasion afin de la rendre moins attirante) est agaçante et niaise à souhait, Stefania Sandrelli est jeune et ravissante…

Enfin, l’accompagnement musical signé Carlo Rustichelli est tout simplement splendide.
En somme, un film que je recommande vivement.

Ma note :
Black starBlack starBlack starBlack starHalf star

Vivo per… – O.R.O. (1995)

Introduction :

Ecrite par Onde Radio Ovest (O.R.O.) et Annamaria Alibani, le groupe toscan O.R.O. interprète la chanson Vivo per… au festival San Remo dans la catégorie Jeunes en 1995.
Le succès obtenu, bien que mitigé, attisera cependant la curiosité de Gatto Panceri qui en modifiera l’écriture pour en faire le tube planétaire Vivo per lei porté initialement par le duo Andrea Bocelli/Giorgia.
Le présent article souhaite donc rendre hommage à O.R.O. dont on a tendance à oublier le rôle dans cette affaire…

Vidéo :

Paroles et leur traduction :

Vivo per lei e non ho più
Je vis pour elle
Battiti regolari al cuore
Et mon coeur bat frénétiquement
Solo una febbre che va su
Une fièvre d’amour monte en moi
Fino a 40° e più d’amore
A plus de 40°
Non mi vergogno a dirlo sai
Je n’ai pas honte à le dire tu sais
Che da Natale scorso in poi
Que depuis Noël dernier
Vivo per lei la notte e il giorno
Je vis pour elle de jour comme de nuit

Vivo per lei le sere che
Je vis pour elle les soirs où
Studia e combatte con il sonno
Elle étudie et combat contre le sommeil
Poi si addormenta accanto a me
Ensuite elle s’endort à côté de moi
Col libro aperto per inganno
Avec le livre ouvert par feinte
Io non esisto per i suoi
Je n’existe pas pour les siens
Anche se sanno tutto ormai
Même si ils savent tout désormais
Sanno che canto… sogno…
Ils savent que je chante, rêve
E vivo per lei
Et vis pour elle

Quante notti al pianoforte
Combien de nuits passées au piano
Dopo mille sere storte
Après mille soirées tordues
A finire giù per strada…
A finir dans la rue
Gridando alla luna….
En criant à la lune
Io vivo per lei
Je vis pour elle

Vivo con lei ma la realtà
Je vis pour elle mais la réalité
E fare due conti in fondo al mese
C’est de faire deux comptes à la fin du mois
Poche lezioni al piano bar
Quelques leçons au piano bar seulement
Ci bastano solo per le spese
Nous suffisent pour subvenir à nos besoins

Vivo per lei adesso che
Je vis pour elle maintenant que
Sento l’amore dentro me
Je sens l’amour en moi
Forte gridare al mondo….
Crier fort au monde
Io vivo…
Je vis
Come un fiume verso il mare
Comme un fleuve contre la mer
Acqua dolce contro il sale
L’eau douce contre le sel
Siamo corpi in un abbraccio
Nous sommes deux corps dans une même étreinte
Due fette di pane e d’amore
Deux tranches de pain et d’amour
Vivi di lei adesso che
Vis d’elle maintenant
Vive l’amore dentro te
Qu’elle vit l’amour en toi
Libera il cuore e grida
Libère ton coeur et crie
Io vivo… io vivo per lei…
Je vis pour elle
Sì Io vivo per lei…
Oui je vis pour elle
Lei è l’anima del sole
Elle est l’âme du soleil
Una luce in pieno amore
Une lumière d’amour
Col respiro suo più interno
Avec sa respiration
Mi scioglie l’inverno e vivo per lei
L’hiver se dissipe et je vis pour elle

Vivi una storia insieme a lei
Tu vis une histoire avec elle
E quando meno te l’aspetti
Et quand tu t’y attends le moins
Sei innamorato perso ormai
Tu deviens fou amoureux
Dei suoi dolcissimi difetti
De ses si doux défauts

Se questo grande amore c’è
Si grand amour il y a
Tu lascialo scorrere da sé
Laisse-le vivre et se développer
Non vergognarti a dirle
N’aies pas honte de lui dire
Io vivo… io vivo per te…
Je vis pour toi
Io vivo per te…
Io vivo per lei
Moi je vis pour elle

Con te partirò – Andrea Bocelli (1995)

Introduction :

Con te partirò (musique de Francesco Sartori inspirée de Yes Sir I can Boogie des Baccara et texte de Lucio Quarantotto) est à mi-chemin entre la musique italienne dite “légère” et le registre lyrique.
Le morceau est interprété pour la première fois par Andrea Bocelli au festival de San Remo 1995. Ne jouissant “que” d’une quatrième place, le podium ne lui est malheureusement pas accordé mais il va toutefois devenir l’un des plus gros succès internationaux que l’Italie ait connu.
En effet, les pays étrangers tombent sous le charme de la mélodie et de son chanteur qui va alors faire de nombreuses représentations à l’étranger donnant parfois lieu à de magnifiques duos et adaptations.
C’est ainsi qu’Andrea Bocelli et Sarah Brightman chanteront Time to say Goodbye, une version à peine modifiée  et qui se vendra à plus de 12 millions d’exemplaires (http://www.dailymotion.com/video/x1a4cg_time-to-say-goodbye_music). Bocelli donnera également une version espagnole Por ti volare (https://www.youtube.com/watch?v=8ZsKp3e3NrI&rel=0) tandis qu’une adaptation anglaise intitulée I will go with you et interprétée par Donna Summer verra le jour (https://www.youtube.com/watch?v=BKwUNILu2P8&rel=0).

Vidéo :

Paroles et leur traduction :

Quando sono solo sogno all’orizzonte
Quand je suis seul je rêve au loin
e mancan le parole.
et les mots manquent.
Si lo so che non c’è luce
Je sais qu’il n’y a pas de lumière
in una stanza quando manca il sole,
dans une pièce quand il n’y a pas de soleil,
se non ci sei tu con me, con me.
quand tu n’y es pas avec moi.
Su le finestre,
Par les fenêtres,
mostra a tutti il mio cuore
mon coeur,
che hai acceso, chiudi, dentro me
que tu as rencontré dans la rue et que tu as allumé au plus profond de moi, montre à tous
la luce che hai incontrato per strada.
la lumière.

Con te partirò paesi che non ho mai
Avec toi je partirai dans des pays que je n’ai jamais
veduto e vissuto con te
vus et connus, avec toi
adesso si li vivrò.
désormais j’y vivrai.
Con te partirò su navi per mari
Avec toi je partirai sur des navires par delà des mers 
che io lo so no, no, non esistono più.
qui n’existent même plus.
Con te io li vivrò.
Avec toi j’y vivrai.

Quando sei lontana sogno all’orizzonte
Quand tu es éloignée de moi, je rêve au loin
e mancan le parole.
et les mots manquent.
E io sì lo so che sei con me, con me,
Mais si je sais que tu es avec moi,
tu mia luna tu sei qui con me,
toi, ma lune et mon soleil,
mio sole tu sei qui con me, con me, con me, con me.
tu es ici avec moi.

Con te partirò paesi che non ho mai
Avec toi je partirai dans des pays que je n’ai jamais
veduto e vissuto con te
vus et connus, avec toi
adesso si li vivrò.
désormais j’y vivrai.
Con te partirò su navi per mari
Avec toi je partirai sur des navires par delà des mers 
che io lo so no, no, non esistono più.
qui n’existent même plus.
Con te io li vivrò.
Avec toi j’y vivrai.
Con te partirò su navi per mari
che io lo so no, no, non esistono più.
Con te io li vivrò.
Con te partirò…
Avec toi je partirai…

Io con te!
Tous les deux !

Il mio cuore se ne va – Carla Bissi (1972)

Introduction :

Tout portait à croire qu’Alice, de son vrai nom Carla Bissi, frapperait une nouvelle fois très fort quand elle participa en 1972 au festival San Remo avec Il mio cuore se ne va, une chanson écrite par Memo Remigi. En effet, elle venait déjà de remporter l’année précédente, à tout juste 17 ans, le festival Castrocaro avec son interprétation de Tanta voglia di lei des Pooh. Malheureusement pour elle, elle n’accéda pas à la finale mais fut toutefois appréciée par le public et les spécialistes. Elle prendra toutefois sa « revanche » dès 1981 en remportant ce même concours avec Per Elisa, composé par Franco Battiato et Giusto Pio.
Il mio cuore se ne va ne constitue donc pas probablement l’oeuvre la plus caractéristique et emblématique de l’artiste. Cependant, je trouve déjà remarquable d’avoir pu la présenter à un si grand concours à l’âge de 18 ans seulement, de surcroît alors que Carla Bissi était quelques années auparavant pratiquement aphone à cause d’une terrible pharyngite (il aura tout de même fallu 2 ans de rééducation).  C’est pourquoi cette mélodie que je trouve merveilleuse a toute sa place sur mon blog.

Vidéo :

Paroles et leur traduction :

Amore, il tuo respiro è più profondo,
Mon amour, ta respiration est plus profonde,
il sonno ha steso già le braccia sue,
tu es déjà tombé dans les bras de Morphée,
ti guardo con la mente mia ritorno
je te regarde et mon esprit revient en arrière
a quando le mie pene erano le tue.
quand mes peines étaient les tiennes.
In fondo, se il sole aveva il cielo,
Au fond, si le soleil possédait le ciel,
la terra aveva il prato e il mare il blu.
la terre aurait la prairie et la mer aurait le bleu.
Se l’uomo amava il posto dove è nato,
Si l’homme aimait là où il est né,
è giusto che con me ci fossi tu.
il serait juste qu’avec moi tu y sois.

Ma il mio cuore se ne va
Mais mon coeur s’en va
come fosse nato ieri,
comme s’il était né hier,
cerca un posto che non c’è,
il cherche un lieu qui n’existe pas.
cerca i suoi capelli neri.
Ma il mio cuore se ne va
Mais mon coeur s’en va
verso l’acqua trasparente,
vers les eaux transparentes,
forse anch’io lo seguirò
peut-être je le suivrai moi aussi
come inseguo la mia mente.
comme je suis mon esprit.

Mi guardi tra le ciglia tue socchiuse,
Tu me regardes à travers tes yeux presque clos,
fai finta di dormire e muori già,
tu fais semblant de dormir et déjà tu meurs,
in fondo tu mi hai dato tante cose,
au fond, tu m’as dit tant de choses,
sarebbe giusto che io restassi qua.
que ce serait juste que je reste ici.
Se l’uomo amava il posto dove è nato,
Si l’homme aimait là où il est né,
è giusto che con me ci fossi tu.
il serait juste qu’avec moi tu y sois.

Ma il mio cuore se ne va
Mais mon coeur s’en va
come fosse nato ieri,
comme s’il était né hier,
cerca un posto che non c’è,
il cherche un lieu qui n’existe pas.
cerca i suoi capelli neri.
Ma il mio cuore se ne va
Mais mon coeur s’en va
verso l’acqua trasparente,
vers les eaux transparentes,
forse anch’io lo seguirò
peut-être je le suivrai moi aussi
come inseguo la mia mente.
comme je suis mon esprit.
Ma il mio cuore se ne va
come fosse nato ieri,
cerca un posto che non c’è,
cerca i suoi capelli neri.
Ma il mio cuore se ne va…

Pregherò – Adriano Celentano (1962)

Introduction :

Tout commence en 1961 avec le chanson de Ben E King Stand by Me (http://www.dailymotion.com/video/xbtpk_ben-e-king-stand-by-me-1961_music). Elle obtient vite un énorme succès planétaire qui conduit à la création de très bonnes adaptations telles que celles de Dalida en 1963 avec Tu croiras (https://www.youtube.com/watch?v=Ow3vP4Ai0hY&rel=0), de Johnny Hallyday en 1983 avec Reste ici (https://www.youtube.com/watch?v=0YSwXaRdFzQ&rel=0) ou de Claude Michel en 1987 avec Je m’ennuie de toi (https://www.youtube.com/watch?v=47glRmPx-F0&rel=0) mais aussi de centaines de reprises comme celles de Lady Gaga, U2 et de bien d’autres artistes…
Pregherò écrit par Don Backy et interprété par Adriano Celentano en 1962 fait partie de ces hits ayant surgi et frappé les esprits. A la différence de certaines autres réécritures, cette adaptation reste très fidèle à l’original dans la mesure où les évocations directes du religieux qui y sont faites répondent parfaitement au style Gospel de Ben E King. Ce n’est probablement pas un hasard si Antonio Celentano eut l’occasion d’interpréter sa chanson lors du Sommet eucharistique de Bologne en 1997 face au Pape Jean-Paul II (https://www.youtube.com/watch?v=SFOerCMvBhg&rel=0) !
Quoi qu’il en soit, Pregherò reste l’une des chansons les plus emblématiques de la carrière du chanteur milanais.

Vidéo :

Paroles et leur traduction :

Pregherò
Je prierai
per te
pour toi
che hai la notte nel cuor,
qui a le coeur assombri,
e se tu lo vorrai,
mais si tu le voulais
crederai.
tu croirais.

Io lo so perché
Je le sais parce que
tu la fede non hai
tu n’as pas la foi
ma se tu lo vorrai,
mais si tu le voulais
crederai.
tu croirais.

Non devi odiare il sole
Tu ne dois pas haïr le soleil
perché tu non puoi vederlo,
parce que tu n’arrives pas à le voir,
ma c’è,
mais il est bien là
ora splende su di noi,
et à présent il resplendit sur nous.
su di noi.

Dal castello del silenzio
Depuis son château du silence
Egli vede anche te,
il te voit toi aussi
e già sento
et déjà je sens
che anche tu lo vedrai.
que même toi tu le verras.

Egli sa
Il sait
che lo vedrai
que tu ne le verras
solo con gli occhi miei
qu’à travers mes yeux
ed il mondo,
et le monde
la sua luce, riavrà.
regagnera alors sa lumière.
Io t’amo, t’amo, t’amo
Je t’aime !
o-o-oh!
Questo è il primo segno
Ceci est le premier signe
che da
qui te donne
la tua fede nel Signor,
la foi en le Seigneur.
nel Signor, nel Signor.

Io t’amo, t’amo, t’amo
Je t’aime !
o-o-oh!
Questo è il primo segno
Ceci est le premier signe
che da
qui te donne
la tua fede nel Signor,
la foi en le Seigneur.
nel Signor.
La fede è il più bel dono
La foi est le plus beau don
che il Signore ci da
que le Seigneur nous donne
per vedere lui
pour Le voir
e allor
et alors
tu vedrai,
tu verras.
tu vedrai,
tu vedrai…

L’italiano – Toto Cutugno (1983)

Introduction :

L’italiano, aussi connue sous le nom Un italiano vero a été initialement composée en 1981 pour Adriano Celentano qui l’a finalement déclinée. Ainsi elle fut réattribuée à Toto Cutugno qui la chanta en 1983, notamment lors du 33ème festival de San Remo où elle finit 5ème. Le titre décrocha cependant la 1ère place au concours Totip la même année.
L’italiano est probablement le plus grand, sinon l’un des plus grands, succès de Toto Cutugno. La chanson devient vite mondialement connue et représente un symbole même de l’Italie avec son texte digne d’un hymne national. Ce n’est probablement pas un hasard si la chanson fut à l’honneur lors de la victoire de l’Italie à la coupe du monde de football en 2006 !
Notons pour finir que la chanson a fait l’objet d’une adaptation française Méditerranéenne interprétée par Hervé Vilard (https://www.youtube.com/watch?v=Nr0CLZYk2cw&rel=0) mais aussi par le duo Didier Barbelivien/Tatiana Platon (https://www.youtube.com/watch?v=IrTM3iRwcfk&rel=0).

Vidéo :

Paroles et leur traduction :

Lasciatemi cantare
Laissez-moi chanter
con la chitarra in mano,
la guitare à la main,
lasciatemi cantare
laissez-moi chanter
sono l’italiano.
je suis italien.

Buongiorno Italia,
Bonjour à toi l’Italie,
gli spaghetti al dente
les spaghetti al dente
e un partigiano come Presidente,
et un résistant en guise de Président, 
con l’autoradio sempre nella mano destra
avec l’autoradio toujours dans la main droite
un canarino sopra la finestra.
et un canari au-dessus de la fenêtre.
Buongiorno Italia con i tuoi artisti,
Bonjour à toi l’Italie avec tes artistes,
con troppa America sui manifesti,
l’américanisme partout sur les affiches,
con le canzoni, con amore,
avec tes chansons, ton amour,
con il cuore,
ton coeur,
con più donne sempre meno suore.
et avec toujours plus de femmes moins pieuses.
Buongiorno Italia,
Bonjour à toi l’Italie, 
buongiorno Maria
et bonjour Marie
con gli occhi pieni di malinconia,
les yeux pleins de mélancolie,
buongiorno Dio
bonjour Dieu
lo sai che ci sono anch’io.
tu le sais que j’en fais partie.

Lasciatemi cantare
Laissez-moi chanter
con la chitarra in mano,
la guitare à la main,
lasciatemi cantare
laissez-moi chanter
una canzone piano piano.
tout doucement une chanson.
Lasciatemi cantare
Laissez-moi chanter
perché ne sono fiero,
parce que j’en suis fier,
sono l’italiano,
je suis italien,
un italiano vero.
un véritable italien.

Buongiorno Italia che non si spaventa
Bonjour à toi l’Italie qui n’a peur de rien
con la crema da barba alla menta,
avec la mousse à raser à la menthe,
con un vestito gessato sul blu
le costume à rayures tirant sur le bleu
e la moviola la domenica in TV.
et les ralentis sportifs le dimanche à la télé.
Buongiorno Italia col caffè ristretto,
Bonjour à toi l’Italie avec le café serré,
le calze nuove nel primo cassetto,
les nouveaux bas dans le premier tiroir,
con la bandiera in tintoria
avec le drapeau chez le teinturier
e una 600 già di carrozzeria.
et une Fiat 600 à la carrosserie défoncée.
Buongiorno Italia,
Bonjour à toi l’Italie,
buongiorno Maria
et bonjour Marie
con gli occhi pieni di malinconia,
les yeux pleins de mélancolie,
buongiorno Dio
bonjour Dieu
lo sai che ci sono anch’io.
tu le sais que j’en fais partie.

Lasciatemi cantare
Laissez-moi chanter
con la chitarra in mano,
la guitare à la main,
lasciatemi cantare
laissez-moi chanter
una canzone piano piano.
une chanson tout doucement.
Lasciatemi cantare
Laissez-moi chanter
perché ne sono fiero,
parce que j’en suis fier,
sono l’italiano,
je suis italien,
un italiano vero.
un véritable italien.

Lasciatemi cantare
Laissez-moi chanter
con la chitarra in mano,
la guitare à la main,
lasciatemi cantare
laissez-moi chanter
una canzone piano piano.
une chanson tout doucement.
Lasciatemi cantare
Laissez-moi chanter
perché ne sono fiero,
parce que j’en suis fier,
sono l’italiano,
je suis italien,
un italiano vero.
un véritable italien.