Il mio cuore se ne va – Carla Bissi (1972)

Introduction :

Tout portait à croire qu’Alice, de son vrai nom Carla Bissi, frapperait une nouvelle fois très fort quand elle participa en 1972 au festival San Remo avec Il mio cuore se ne va, une chanson écrite par Memo Remigi. En effet, elle venait déjà de remporter l’année précédente, à tout juste 17 ans, le festival Castrocaro avec son interprétation de Tanta voglia di lei des Pooh. Malheureusement pour elle, elle n’accéda pas à la finale mais fut toutefois appréciée par le public et les spécialistes. Elle prendra toutefois sa « revanche » dès 1981 en remportant ce même concours avec Per Elisa, composé par Franco Battiato et Giusto Pio.
Il mio cuore se ne va ne constitue donc pas probablement l’oeuvre la plus caractéristique et emblématique de l’artiste. Cependant, je trouve déjà remarquable d’avoir pu la présenter à un si grand concours à l’âge de 18 ans seulement, de surcroît alors que Carla Bissi était quelques années auparavant pratiquement aphone à cause d’une terrible pharyngite (il aura tout de même fallu 2 ans de rééducation).  C’est pourquoi cette mélodie que je trouve merveilleuse a toute sa place sur mon blog.

Vidéo :

Paroles et leur traduction :

Amore, il tuo respiro è più profondo,
Mon amour, ta respiration est plus profonde,
il sonno ha steso già le braccia sue,
tu es déjà tombé dans les bras de Morphée,
ti guardo con la mente mia ritorno
je te regarde et mon esprit revient en arrière
a quando le mie pene erano le tue.
quand mes peines étaient les tiennes.
In fondo, se il sole aveva il cielo,
Au fond, si le soleil possédait le ciel,
la terra aveva il prato e il mare il blu.
la terre aurait la prairie et la mer aurait le bleu.
Se l’uomo amava il posto dove è nato,
Si l’homme aimait là où il est né,
è giusto che con me ci fossi tu.
il serait juste qu’avec moi tu y sois.

Ma il mio cuore se ne va
Mais mon coeur s’en va
come fosse nato ieri,
comme s’il était né hier,
cerca un posto che non c’è,
il cherche un lieu qui n’existe pas.
cerca i suoi capelli neri.
Ma il mio cuore se ne va
Mais mon coeur s’en va
verso l’acqua trasparente,
vers les eaux transparentes,
forse anch’io lo seguirò
peut-être je le suivrai moi aussi
come inseguo la mia mente.
comme je suis mon esprit.

Mi guardi tra le ciglia tue socchiuse,
Tu me regardes à travers tes yeux presque clos,
fai finta di dormire e muori già,
tu fais semblant de dormir et déjà tu meurs,
in fondo tu mi hai dato tante cose,
au fond, tu m’as dit tant de choses,
sarebbe giusto che io restassi qua.
que ce serait juste que je reste ici.
Se l’uomo amava il posto dove è nato,
Si l’homme aimait là où il est né,
è giusto che con me ci fossi tu.
il serait juste qu’avec moi tu y sois.

Ma il mio cuore se ne va
Mais mon coeur s’en va
come fosse nato ieri,
comme s’il était né hier,
cerca un posto che non c’è,
il cherche un lieu qui n’existe pas.
cerca i suoi capelli neri.
Ma il mio cuore se ne va
Mais mon coeur s’en va
verso l’acqua trasparente,
vers les eaux transparentes,
forse anch’io lo seguirò
peut-être je le suivrai moi aussi
come inseguo la mia mente.
comme je suis mon esprit.
Ma il mio cuore se ne va
come fosse nato ieri,
cerca un posto che non c’è,
cerca i suoi capelli neri.
Ma il mio cuore se ne va…

Une réflexion au sujet de « Il mio cuore se ne va – Carla Bissi (1972) »

  1. Una de las más bellas canciones italianas de los años setenta. Como varias de las que entonces participaban en esos inolvidables Festivales de Sanremo, que solíamos ver todos los años por el Canal 13 de TV de la Universidad Católica de Chile. Saludos desde Santiago de Chile.- Agustin Silva Dibarrart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.