La terra trema: episodio del mare – Luchino Visconti

Traduction française : La terre tremble : épisode de la mer
Durée :
 2h32
Année de production : 1948

Noir & blanc
Adaptation libre du roman de Giovanni Verga, I Malavoglia

Intrigue :
Dans un petit village de Sicile, les pêcheurs sont étouffés par les grossistes qui achètent leurs poissons à des prix qui leur permettent tout juste de vivre. Une famille de pêcheurs tente alors de sortir de ce système en décidant de travailler à son compte. Cependant, les difficultés surgissent bien vite et s’ensuit alors une véritable descente aux enfers pour la famille…

Casting principal :

  • Antonio Arcidiacono (‘Ntoni) ;
  • Giuseppe Arcidiacono (Cola) ;
  • Lorenzo Valastro (Lorenzo) ;
  • Agnese Giammona (Lucia) ;
  • Nelluccia Giammona (Mara).

Extraits :

Photos :

Récompenses (via IMDb) : Prix de la mise en scène à la Mostra de Venise 1948.
Le film est cependant considéré comme un échec commercial, de par sa longueur non négligeable (2h30), la lenteur de ses scènes et la barrière de la langue (dialecte sicilien). Par ailleurs, l’optique négative adoptée ici par le réalisateur ne facilita pas les choses pour un succès local. En effet, “en faisant de son scénario une démonstration de la nécessaire prise de conscience de classe par le prolétariat et une illustration de l’échec des entreprises individuelles, Visconti poursuivait un but idéologique précis qui ne pouvait que susciter l’opposition des forces catholiques au pouvoir en Italie en 1948. […] Le choix de composition des cadres est lourde de sens : elle indique que les exploiteurs d’aujourd’hui sont les héritiers des tyrans d’hier [époque fasciste de Mussolini]. […] Ainsi, le film ne pouvait demeurer qu’une expérience isolée, une sorte de chef-d’oeuvre sans descendance immédiate” (Le cinéma italien de Jean A. Gili).

Pourquoi ce titre ?
Ce titre fait a priori référence à la force du prolétariat, capable de faire “trembler le sol quand il se réveille”.
Quant au sous-titre Episodio del mare, il nous apprend que le film devait à l’origine faire partie d’un tryptique dont les deux autres volets devaient être dédiés aux paysans ainsi qu’aux mineurs dans les exploitations de souffre. Cependant, les réalités financières et politiques firent que que Visconti dut limiter ses ambitions et ne put aborder ces deux autres thèmes.

Mon avis personnel :
Le film est magnifique esthétiquement (cadrage et lumière). Le film est certes un peu long mais il permet ainsi de mieux s’approprier les personnages. A ce propos, il est d’ailleurs intéressant de noter que Visconti n’a fait appel à aucun acteur professionnel pour son tournage mais a simplement fait jouer les habitants du village où se situe l’action.
Enfin, le film est aussi très noir, à l’image du proverbe évoqué dans le film sur le ver qui souhaite transpercer la pierre.

Ma note :
Black starBlack starBlack starBlack starWhite star

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.